"Bruxelles, mieux qu'on ne le croit"

Conférence d'Alexandre Коrsak
"Bruxelles, mieux qu'on ne le croit"
Partager sur les réseaux sociaux:
Début:
19:00
Fin:
20:30

Une conférence d'Alexandre Коrsak, critique d'art, historien (Belgique)

En russe

Bruxelles, cinq fois capitale est un centre culturel,  artistique, européen et régional à la fois. En commençant notre visite par la Grand Place, nous somme émerveillés par son unité architectural, ce n’est pas pour rien qu’elle est appelée la plus belle place européenne. Hotel de ville, dont le beffroi mesure cent mètres de hauteur, est placé sous la garde de Saint Michel terrassant le dragon. La place de Brouckère, les boulevards intérieurs, la bourse sont des lieux touristiques proches de la Grand Place et parcourus en permanence par de nombreux touristes.

Le Treurenberg  a beaucoup souffert des travaux de la jonction, mais offre toujours l’image d’une cathédrale fidèle à son histoire. Toute l’histoire de notre royauté va défiler sous sa nef. Saint Michel et Gudule restaurée depuis peu, rénove un quartier renaissant.

La partie royale de Bruxelles procure différents visages, la place Royale, le palais royal et le parc du même nom ne cachent pas leur appartenance. En parcourant la rue de la Régence, on y découvre tour à tour le musée d’Arts anciens, la chapelle des Arbalétriers, le Conservatoire et enfin la plus grande Synagogue de Belgique. L’architecte Poelaert nous  a fait construire le Palais de Justice au bout de la rue de la Régence. Tant décrié au début de sa construction, il est de plus en plus apprécié.

Le Cinquantenaire est un véritable mémorandum des réalisations belges. Musées divers, ils contiennent en outre, une prestigieuse collection d’anciennes voitures : Autoworld.

Si nous passons par le Nord de Bruxelles, nous y découvrirons le château de Laeken, témoignage de la magnificence royale. Le pavillon chinois et la tour japonaise sont aujourd’hui des musées. Nos pas nous conduisent vers l’aire de la fameuse exposition de 1958, appelée Expo 58.

Si nous revenons au Sablon on y assistera à une joute équestre de même que de nombreuses animations nous rappelant le Moyen Age.

Enfin Bruxelles ne serait pas cette bonne ville, s’il n’y avait pas l’Ommegang. On commémore l’entrée joyeuse de Charles Quint. D’après les chroniques, l’empereur a beaucoup apprécié la façon dont Bruxelles l’a reçu. Ajoutons à toutes les fêtes bruxelloises, la Zinneke parade, la fête nationale, le défilé militaire du 21 juillet et son feu d’artifice.

Quittons Bruxelles par une promenade autour des fêtes de fin d’année et ses illuminations.

Oui Bruxelles tu seras toujours la plus belle !

On ne peut pas vivre autre part qu’ici !

 

1212
RSS
Нет комментариев. Ваш будет первым!
Загрузка...