LE CIEL, LE COSMOS, L’HOMME (mythes, légendes et réalité) Gravures des XVI-XX siècles

Au 60e anniversaire du vol spatial de Yuri Gagarine
LE CIEL, LE COSMOS, L’HOMME (mythes, légendes et réalité)  Gravures des XVI-XX siècles
Partager sur les réseaux sociaux:
Début:
10:00
Fin:
23:00

Exposition de photos, en ligne et sur des stands extérieurs 

De la collection privée de V. Belikov 

 

En 2021, la Russie fêtera le 60ème anniversaire du vol de Youri Gagarine dans l’espace. A cette occasion est organisée une exposition inédite de photos de la collection privée de Vladimir Belikov, intitulée « Le ciel. Le cosmos. L’homme (mythes, légendes, réalité). Gravures des XVI-XX siècles »

En russe et en anglais

      Ce qui est impossible aujourd’hui

      Deviendra possible demain

                    K. E. Tsiolkovski 

 

               Depuis les temps anciens, les habitants de la Terre ont cherché des réponses à leurs questions. Ils se demandaient comment s’organise notre planète. Et alors qu’ils regardaient le ciel au-dessus de leurs têtes, ils se demandaient ce qu’il y avait au-delà de ce dôme bleu rempli de points lumineux. Le rêve de quitter la Terre, le rêve de voler et le désir de s’élever dans les airs comme un oiseau n’ont jamais quitté l’homme et se retrouvent dans les mythes, légendes et croyances antiques. Comme par exemple, Dédale et Icare, qui se sont réunis pour ce rêve qui n’a finalement jamais été réalisé, ou le char solaire de Phaéton qui est tombé sur Terre, ou encore la Tour de Babel, qui s’est effondrée en voulant atteindre le ciel…

               Les hommes ont essayé de percer le mystère des écritures célestes. Ils ont attribué aux constellations du zodiaque la capacité d’influencer les évènements terrestres et leur ont donné des propriétés métaphysiques. Ils étaient persuadés que les constellations reflétaient le destin et le caractère d’une personne en fonction de son thème astral.

               Au fil du temps, les hommes ont réellement essayé de « réduire » le ciel. Au début, le moyen d’y parvenir était évident : construire de grandes ailes, et en imitant le mouvement des oiseaux, s’envoler dans les airs. Mais en réalité, ce n’est pas aussi simple. De nombreux audacieux ont payé cette expérience de leur vie.

               Cependant, l’homme n’a pas cessé de rêver : les montgolfières, les dirigeables, les aéroplanes, les avions, et finalement, les fusées et les vaisseaux spatiaux. Voici le chemin que l’humanité a parcouru en moins d’un siècle.

               Il y a 60 ans, le 12 avril 1961, le pilote soviétique Youri Gagarine est devenu le premier homme à voyager dans l’espace. Les prédictions du génie Tsiolkovski se sont réalisées : « L’humanité ne restera pas éternellement sur Terre, mais elle partira à la conquête de la lumière et de l’espace. Elle ira d’abord timidement au-delà de l’atmosphère puis conquerra de tout l’espace solaire. »  

               Les artistes ne pouvaient pas être de simples spectateurs des étapes importantes de la conquête du ciel et de l’espace. Les mythes et légendes grecques, les pages tragiques de l’histoire de la lutte pour le ciel, les triomphes et les défaites, le romantisme et l’héroïsme, tout cela se reflète dans les œuvres des maîtres du pinceau et du burin.

               La petite exposition de gravures des XVI-XX siècles illustre les étapes importantes de la conquête du ciel et de l’espace par l’Homme, des idées sur l’espace du Moyen-Age aux réalisations scientifiques et technologiques concrètes de ces dernières décennies : portraits de scientifiques et cosmonautes, vols spatiaux, paysages célestes, sujets métaphoriques et fantasques. Un artiste ne peut s’empêcher de rêver !

     

               Plongeons ensemble, à travers ces œuvres, dans ce monde mystérieux, aux frontières du monde inexploré, que l’HOMME étudie et découvre.    

 

Vladimir Belikov, professeur, docteur en sciences techniques, académicien de l’Académie des problèmes de qualité (Russie) et académicien et membre du Présidium de l’IAP (USA).

Passe-temps amateurs : bibliophilie, collection de tableaux littéraire et sur chevalet.

Des gravures provenant de collections privées (des XV-XXI siècles) ont été exposées dans 436 expositions à travers 56 pays d’Europe, d’Asie, d’Amérique et d’Afrique. Les informations sur ces collections et ces expositions ont été publiées dans des publications d’art et de bibliophilie (albums, livres, catalogues, etc), ainsi que dans des périodiques. Plus de 30 catalogues à propos de ces expositions ont été publiés, et se trouvent dans certains des plus grands musées, galeries et bibliothèques du monde. Un certain nombre d’œuvres de cette collection ont été offertes à des musées et des galeries russes.

306
RSS
Нет комментариев. Ваш будет первым!
Загрузка...