"Le Siècle d'or de la peinture russe". Conférence D'Alexandre Коrsak

"Le Siècle d'or de la peinture russe". Conférence D'Alexandre Коrsak
Partager sur les réseaux sociaux:
Début:
19:00
Fin:
21:00

21, rue du Meridien - 1210 Bruxelles

belgium@rs.gov.ru

Alexander Korsak, critique d'art, historien (Belgique), en français.

Le XIXème siècle se présente en Russie, comme un siècle d’art et de renouveau. La peinture n’y échappe pas. Au cours des siècles précédents, les peintres suivaient des cours à l’étranger et l’Italie était fort prisée. On se déplaçait volontiers pour connaitre l’art prodigué dans ce pays.

Au XIXème, tout change et les peintres commencent à s’interesser au paysage russe et à son histoire. Une académie des arts prend naissance à Saint Petersbourg, du nom d’Académie impériale des Beaux Arts. Institution prestigieuse qui honore ses diplômés de médailles d’or. Ainsi apparait le courant réaliste. Des noms célèbres comme Vérechtchaguine, Aivazovski, Perov et d’autres apparaissent. Certains vont même être connus à l’etranger. Le peintre Répine a séjouné et exposé en France.

Un collectionneur, Pavel Tretiakov, a l’idée de fonder un musée de peinture. En tant qu’industriel, il acquiert les  peintures de différents maitres. La célèbre Galerie Tretiakov est née à Moscou et inaugurée en 1881. Le palais Michel à Saint Petersbourg devient le musée de peinture russe.

En 1863, une fronde d’étudiants s’organise. Quatorze d’entre eux décident de quitter l’académie impériale et de former un mouvement solidaire indépendant. Les peintres ambulants sont nés. Ils forment un Artel, sorte de coopérative. Ils vont de vivre en partageant leur revenu. Ils exposent partout en Russie, d’où leur nom d’Ambulants.

D’autres peintres déjà célèbres les rejoignent. C’est le cas de Répine, Sourikov, Nicolas Gay, Vassilli Pérov.

De nombreux thèmes sont traités : thème religieux, théme de la Russie profonde, thème sociaux. Le mouvement ambulant a connu les impresionistes français, mais dans l’ensemble ils ont été très peu influencés par ce courant.

632
RSS
Нет комментариев. Ваш будет первым!
Загрузка...